Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 11:44

b1.JPG

b2.JPG

b3.JPG

Repost 0
JEHANNO Franck - dans info
commenter cet article
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 10:24

juste1.JPG

juste2.JPG

Ce matin Allée des justes dans le parc de la mairie, de nombreuses spinassiennes et spinassiens étaient présents pour la 68e journée du souvenir des victimes et héros de la déportation, en présence de Joseph Weismann, rescapé de la Shoah, qui lors de son discours nous a précisé s’être évadé du camp de Beaune la Rolande.

103

Repost 0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 22:40

photo-copie-2.JPG

Repost 0
JEHANNO Franck - dans info
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 08:49

justice1

 

 

 

23 mars 2013 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 

MINISTÈRE DE LA JUSTICE

Arrêté du 18 mars 2013 portant création d’un établissement centre éducatif fermé à Epinay-sur-Seine (93)

NOR : JUSF1307397A

La garde des sceaux, ministre de la justice, Vu le code de l’action sociale et des familles, notamment ses articles L. 313-1 et suivants, L. 315-2, R. 313-1 et suivants et D. 313-11 et suivants ; Vu l’ordonnance no 45-174 du 2 février 1945 modifiée relative à l’enfance délinquante ; Vu le décret no 2007-1573 du 6 novembre 2007 relatif aux établissements et services du secteur public de la protection judiciaire de la jeunesse ; Vu le décret no 2010-214 du 2 mars 2010 relatif au ressort territorial, à l’organisation et aux attributions des services déconcentrés de la protection judiciaire de la jeunesse ; Vu l’arrêté préfectoral du 10 septembre 2009 portant autorisation de création d’un établissement de placement éducatif par le ministère de la justice (direction de la protection judiciaire de la jeunesse) à Epinay- sur-Seine ; Vu l’arrêté préfectoral du 1er octobre 2010 portant modification de l’arrêté du 10 septembre 2009 autorisant la création d’un établissement de placement éducatif à Epinay-sur-Seine ; Vu la circulaire du ministre de la justice du 13 novembre 2008 visant à améliorer la prise en charge des mineurs placés en centre éducatif fermé ; Vu l’avis du comité technique territorial en date du 1er juillet 2010 ; Vu le procès-verbal de la visite de conformité en date du 25 février 2013, 

Arrête : Art. 1er.−Il est créé un établissement centre éducatif fermé de la protection judiciaire de la jeunesse, sis 108, avenue Jean-Jaurès, 93800 Epinay-sur-Seine. Pour l’accomplissement des missions définies à l’article 2, cet établissement est constitué de l’unité éducative suivante : – une unité éducative centre éducatif fermé, sise 108, avenue Jean-Jaurès, 93800 Epinay-sur Seine, d’une capacité théorique d’accueil de 12 places, filles et garçons, de 13 à 16 ans. Art. 2. − Le centre éducatif fermé d’Epinay-sur-Seine exerce les missions suivantes : – l’évaluation de la situation, notamment familiale et sociale, de chaque jeune accueilli, le cas échéant, aux fins d’élaborer des propositions d’orientation à l’intention de l’autorité judiciaire ; – l’organisation de la vie quotidienne des jeunes accueillis ; – l’élaboration pour chaque jeune d’un projet individuel ; – la mise en œuvre d’une mission d’entretien ; – la mise en œuvre à l’égard des mineurs accueillis d’une mission de protection et de surveillance ; – l’exercice dans le cadre de l’exécution des peines et des mesures de sûreté, du contrôle des obligations imposées aux personnes qui lui sont confiées ; – l’accompagnement de chaque jeune accueilli dans toutes les démarches d’insertion. Art. 3. − Le directeur de la protection judiciaire de la jeunesse est chargé de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 18 mars 2013. Pour la ministre et par délégation : Le directeur de la protection judiciaire de la jeunesse, J.-L. DAUMAS

Repost 0
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 09:50

cnpd2-copie-1

cnpd.JPG

Repost 0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 11:42

pmi-copie-1.JPG

Les défenseurs du centre Blumenthal promettent l'action forte.

Le Parisien Publié le 07.04.2006

« LA CLE n'est pas sous la porte alors on continue et, si nous ne sommes pas entendus,
nous bloquerons Epinay », assure Monique Bobot, déléguée CGT du centre de santé Blumenthal.
Le comité de défense du dispensaire d'Epinay-sur-Seine n'entend pas baisser les bras bien que
tous les voyants soient au rouge. Le 22 mars, la Croix-Rouge a en effet confirmé sa décision de fermeture du centre de santé et adopté un plan social pour le licenciement de 139 salariés. 


Qu'importe, l'espoir demeure. Lors d'une réunion publique organisée hier soir à la Bourse du travail, les représentants CGT, le député Bruno le Roux (PS), et plusieurs conseillers municipaux ont de nouveau brandi leur « non à la fermeture du centre de santé Blumenthal ». 
« Que vont devenir les 4 000 patients et surtout les plus démunis pour qui le centre est vital ? Que devient la démocratie, l'égalité des droits », s'interrogent les défenseurs du dispensaire local. Ils en appellent une fois encore au ministère de la Santé
« qui s'était engagé vis-
à-vis du comité et des élus à intervenir auprès de la Croix-Rouge pour le maintien du centre et qui laisse faire ».

 

A la suite de ces actions de défense du centre de santé de 2006 la fermeture a été effective, le Conseil général de la Seine Saint Denis  y a ouvert un centre PMI Blumenthal (Protection Maternelle et Infantile)

Qui à son tour en ce début d’année 2013 vient de fermer sans tapage et sans bruit dans l’indifférence général.

 

 pmi1.JPG

Repost 0
JEHANNO Franck - dans info
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 12:01

pub-copie-1

Collège Robespierre Epinay-sur-seine :

 

Depuis maintenant bientôt deux ans j'interpelle le conseil général de la Seine-Saint-Denis sur la présence de deux panneaux publicitaires présents dans l'enceinte scolaire. 

Je vous laisse apprécier les affiches actuellement en place sur les panneaux.

Je demande depuis maintenant trop longtemps la dépose pur et simple de ces dispositifs.

Belle image de cet établissement scolaire!!!

Repost 0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 23:20

Vous aussi dîtes STOP au massacre du peuple syrien en partageant cette photo ou en postant votre propre photo sur:

 

 

 

 http:// www.vagueblanchepourlasyrie.org/

 

 

 

badinter.jpg

 

558020_302344989892116_1798288353_n.jpg 

APPEL

avec AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE, la FEDERATION INTERNATIONALE DES LIGUES DES DROITS DE L’HOMME
(FIDH) , HUMAN RIGHTS WATCH, la LIGUE DES DROITS DE L’HOMME (LDH), L’ORDRE DES AVOCATS DE PARIS,
RESEAU EUROMED POUR LES DROITS DE L’HOMME, SOURIA HOURIA, LA DECLARATION DE DAMAS,
LE COLLECTIF URGENCE SOLIDARTE SYRIE, L’APPEL D’AVIGNON, REPORTERS SANS FRONTIERES,
LE COLLECTIF DU 15 MARS POUR LA DEMOCRATIE EN SYRIE, L’ACAT, L’UNEF,
L’ORGANISATION MONDIALE CONTRE LA TORTURE (OMCT).
et le soutien de l’agence TBWA/Paris

 

Vendredi 15 mars 2013
Manifestation internationale
à l’occasion des 2 ans du début de la révolution syrienne

 

En 2 ans, selon les Nations unies, plus de 70 000 personnes ont été tuées des dizaines de milliers d’autres sont blessées, disparues ou emprisonnées des milliers de Syriens sont victimes d’actes de torture, de mauvais traitements, de violences sexuelles, de pillages, des millions ont été déplacés à l’intérieur et des centaines de milliers sont réfugiés à l’extérieur.

Pour dire « STOP » aux crimes contre les civils, pour réclamer que justice soit rendue en faveur des victimes, et faire savoir au peuple syrien qu’il n’est pas seul, nous lançons un appel à une manifestation internationale, en solidarité avec le peuple syrien se tiendra le 15 mars 2013 .

“UNE VAGUE BLANCHE POUR LA SYRIE”

Le principe en est simple : demander aux peuples du monde entier de s’unir au peuple syrien en manifestant à la même heure locale, de 19h à 19h30, un papier ou un tissu blanc à la main, le mot « STOP » écrit dessus. Se déclenchera ainsi au fil des fuseaux horaires et à travers le monde, une «ola» mondiale de protestation, une immense vague blanche, reprise au fil de la journée par les médias.

Pour la visibilité de la manifestation, le rendez-vous sera donné prioritairement devant les mairies ou au plus près des mairies. Et tout rassemblement sera laissé à l’initiative de chacun sur les lieux de travail ou de loisirs.

Rassemblement à Paris, Place du Panthéon, le 15 mars 2013 à 19h précises. 

Chacun peut déjà participer en rejoignant la page Facebook ou en postant sa photo sur notre site, le mot STOP à la main, afin de créer une vaste manifestation sur le net et les réseaux sociaux.

Plus de 200 personnalités ont déjà répondu à l’appel de la « Vague blanche » le 17 Avril dernier (jour anniversaire de l’Indépendance de la Syrie), lors du lancement de ce mouvement au Trocadéro à Paris, et dans plusieurs villes de France. Des milliers de photos ont été postées sur le site.

Aujourd’hui, des relais sont nécessaires aux quatre coins de la planète afin de faire le lien entre toutes les ONG dédiées aux droits de l’homme, et toucher le plus grand nombre : mairies, villes jumelées, monde médical, monde des affaires, monde du spectacle et de l’audiovisuel, réseaux sociaux, personnalités de renom international, etc.
Nous faisons appel aux initiatives individuelles, à la société civile, à l’imagination de chacun, pour que de la petite à la plus grande manifestation, les tissus blancs se lèvent partout dans le monde, en une action solidaire libre de toute influence politique, étatique ou partisane.

Repost 0
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 12:59

photo-copie-1

La rue de Paris en 1910, vue prise à la hauteur de la rue du Général Julien.

Repost 0
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 22:39

Par Les Echos | 20/02 | 21:05 | 

 

 « Je ne nie pas qu'il peut y avoir, comme dans le privé, des arrêts abusifs contre lesquels il faut lutter », assure cependant la ministre de la Fonction publique.

 

 Pourquoi supprimer le jour de carence des fonctionnaires ?

 

 Marylise Lebranchu - AFP Marylise Lebranchu - AFP Cette mesure est injuste, inutile et inefficace. Elle est humiliante pour les agents. Le gouvernement proposera de l'abroger par la prochaine loi de Finances. La droite en avait fait un tract politique en arguant de la comparaison avec le privé, mais cela n'a aucun sens, car les jours de carence d'une large majorité de salariés y sont pris en charge par les employeurs. Je constate que les effets sur l'absentéisme ne sont pas démontrés. Entre 2011 et 2012 : la proportion d'agents en arrêt court est passée de 1,2 % à 1 % à l'Etat, de 0,8 % à 0,7 % dans les hôpitaux et est restée stable, à 1,1 %, dans les collectivités. Et si, chez certains employeurs, le nombre d'arrêts a pu diminuer, on observe parallèlement un allongement de la durée des congés maladie. Une étude de la Dares vient en outre de démontrer que l'absentéisme dans la fonction publique n'est pas plus fort que dans le privé.

 

Mais vous allez rétablir une dépense au moment ou le gouvernement cherche des économies...

 

 L'impact budgétaire du jour de carence est très limité, de l'ordre de 60 millions d'euros pour l'Etat. Il faut aussi avoir en tête que, si l'on maintient le jour de carence, les employeurs publics seront poussés à faire appel à des mutuelles ou des assurances pour compenser, comme commencent déjà à le faire les grosses collectivités. Cela créerait des différences de traitement injustifiées entre agents et aurait à terme un coût bien supérieur.

 

Envisagez-vous un autre dispositif en remplacement ?

 

 Je ne nie pas qu'il peut y avoir, comme dans le privé, des arrêts abusifs contre lesquels il faut lutter. Nous allons renforcer le contrôle des arrêts de courte durée et des arrêts répétitifs. L'objectif est d'arriver à un niveau de contrôle équivalent à celui du privé. L'obligation de transmission sous 48 heures des certificats médicaux ouvrant droit aux congés maladie sera aussi strictement contrôlée et renforcée. Une disposition législative sera proposée afin que tout arrêt injustifié entraîne une retenue sur salaire. Parallèlement, nous allons travailler avec les syndicats au développement de la prévention, via notamment la généralisation des CHSCT et la lutte contre le stress.

 

jour-de-carence.jpg 

Repost 0
JEHANNO Franck - dans info
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Franck JEHANNO
  • Le blog de Franck JEHANNO
  • : Ma famille est Spinassienne depuis quatre générations, je vis à EPINAY SUR SEINE depuis toujours. Webmaster et collaborateur de Gilbert BONNEMAISON de 2001 à ses derniers jours. Ce blog est un outil qui me donnera les moyens de soulever quelques problématiques concernant ma ville qui me tiennent à cœur.
  • Contact

Recherche

Pages